Profil d'espèce

Grand Pingouin

Nom scientifique : Pinguinus impennis
Taxonomie : Oiseaux
Distribution : Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse , Terre-Neuve-et-Labrador
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2000
Dernière désignation du COSEPAC : Disparue
Statut de la LEP : Aucune annexe, Aucun statut


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Habitat | Biologie | Raison de la disparition | Documents

Image de Grand Pingouin

Grand Pingouin Photo 1

Haut de la page

Description

Le Grand Pingouin était le plus gros oiseau de la famille des Alcidae, et le seul qui ne pouvait pas voler. Il ressemblait aux pingouins de l'hémisphère sud, ayant le dos noir, le ventre blanc et de petites ailes. On pouvait le distinguer grâce à son bec noir à rainures, aux tâches brunes sur les côtés de la tête, sur le cou et la gorge et une grande tâche blanche devant les yeux.

Haut de la page

Répartition et population

Le Grand Pingouin habitait les deux côtes de l'Atlantique nord durant la saison de reproduction. Au Canada, on retrouvait ce pingouin à Terre-Neuve, aux Îles-de-la-Madeleine, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Le Grand Pingouin passait l'hiver du sud du Groenland jusqu'au sud de la Floride et de l'Espagne.

Haut de la page

Habitat

Le Grand Pingouin habitait les eaux côtières de l'Atlantique nord. Cet oiseau nichait dans de larges colonies situées sur des côtes rocheuses ou des îlots.

Haut de la page

Biologie

La couvée du Grand Pingouin comprenait un seul oeuf par année, placé sur des roches. Ces oiseaux étaient très agiles dans l'eau mais maladroits sur la terre ferme.

Haut de la page

Raison de la disparition

Le Grand Pingouin était chassé pour deux raisons, c'est-à-dire pour la nourriture qu'il fournissait, mais surtout pour ses plumes qui servaient à remplir des oreillers et des matelas; le dernier Grand Pingouin fut tué en Islande le 3 juin 1844.

Haut de la page

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

0 enregistrement(s) trouvé(s).