Profil d'espèce

Fissident appauvri

Nom scientifique : Fissidens pauperculus
Taxonomie : Mousses
Distribution : Colombie-Britannique
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2011
Dernière désignation du COSEPAC : En voie de disparition
Statut de la LEP : Annexe 1, En voie de disparition


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Initiatives de rétablissement | Équipe de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Fissident appauvri

Fissident appauvri Photo 1

Haut de la page

Description

Le Fissident appauvri se caractérise par sa taille minuscule: les feuilles (de 3 à 5 paires) mesurent 1.5-2.3 mm de long et 0.3-0.4 mm de large. Les soies (tiges) sont jaunes, tirant sur le rouge avec le temps et mesurent de 2-3 (5) mm de long.

Haut de la page

Répartition et population

L’espèce est endémique à l’Ouest de l’Amérique du Nord (elle ne se trouve qu’à cet endroit). La partie principale de son aire de répartition se trouve en Californie et dans le Sud-Ouest de l’Oregon. Il existe aussi des occurences isolées dans le Nord-Ouest de l’État de Washington et le Sud-Ouest de la Colombie-Britannique. Au total, moins de 20 sites sont connus. Au Canada, on ne compte qu’une seule population, laquelle est située à North Vancouver, dans le Sud-Ouest de la Colombie-Britannique. Il s’agit d’une parcelle d’environ 625 cm2. Il n’y a pas de renseignements relativement aux tendances de la population.

Haut de la page

Habitat

L’unique population du Canada se trouve dans une forêt de Douglas taxifoliés et de pruches occidentales. Elle pousse sur affleurement limoneux humide d’un ruisselet. L’espèce est liée aux forêts côtières de séquoias dans la plupart de son aire de répartition.

Haut de la page

Biologie

Il existe peu d’information sur la biologie du Fissident appauvri. L’espèce est monoïque (les fleurs mâles et femelles se trouvent sur la même plante), et la population du Canada produit des spores de façon régulière. Par conséquent, l’espèce pourrait se disperser dans les habitats voisins convenables.

Haut de la page

Menaces

En raison de sa répartition extrêmement limitée, l’unique population de fissidents appauvris est vulnérable aux impondérables et aux changements climatiques. Deux ou trois étés chauds et secs consécutifs pourraient assécher complètement le substrat dont cette espèce dépend.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Fissident appauvri est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

La seule population du Canada se trouve dans un parc urbain géré comme un parc naturel public par la ville de North Vancouver.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement du fissident appauvri (Fissidens pauperculus) au Canada
État d'avancement : Versions finales affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Équipe de rétablissement

Équipe de rétablissement du fissident appauvri

  • Brenda Costanzo - Président/Contact - Gouv. de la Colombie Britannique
    Tél. : 250-387-9611  Téléc. : 250-356-9145  Envoyer un courriel

Haut de la page

Progrès et activités de rétablissement

Résumé des progrès réalisés jusqu’à présent Le programme de rétablissement provisoire a été élaboré; on ne connaît l’existence que d’une seule population de fissidents appauvris au Canada. Résumé des activités de recherche et de surveillance Le site a été visité cinq fois depuis 2003, une fois en 2004 et trois fois en 2005. Deux étendues de mousse ont été observées en 2003, aucune ne l’a été au début de 2005 après une pluie torrentielle, et six l’ont été pendant un relevé en juillet 2005. Ces six dernières étendues mesuraient de 1 à 2 cm2 environ (trois étendues) et de 6 cm2 (deux étendues) jusqu’à 40 cm2 à peu près (une étendue à l’emplacement initial).

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

5 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Fissident appauvri (2011)

    Cette espèce endémique à l’ouest de l’Amérique du Nord atteint la limite septentrionale de son aire de répartition dans une seule localité canadienne isolée dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique. Elle est présente ici sous la forme de plusieurs petites colonies dans une aire géographiquement restreinte, rendant la population canadienne particulièrement vulnérable aux perturbations d’origine anthropique et aux événements tels que les pluies locales anormalement abondantes, l’érosion et les arbres tombés.

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement du fissident appauvri (Fissidens pauperculus) au Canada (2010)

    Le fissident appauvri a été inscrit en juin 2003 à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) en tant qu’espèce en voie de disparition. En vertu de l’article 37 de la LEP, le ministre compétent est tenu d’élaborer un programme de rétablissement pour toutes les espèces inscrites comme étant disparues du pays, en voie de disparition ou menacées. L’article 44 de la LEP permet au ministre d’adopter pour l’espèce un plan existant, en tout ou en partie, si le contenu de ce plan est conforme aux exigences de la LEP (paragraphes 41(1) ou (2)). Le Ministry of Environment de la Colombie-Britannique a dirigé l’élaboration de ce programme de rétablissement pour l’espèce en collaboration avec Environnement Canada, Service canadien de la faune, Région du Pacifique et du Yukon. Toutes les compétences responsables ont examiné le programme de rétablissement et ont appuyé son affichage. Dans l’esprit de collaboration de l’Accord, le gouvernement de la Colombie-Britannique a donné au gouvernement du Canada la permission d’adopter le Programme de rétablissement du fissident appauvri (Fissidens pauperculus M. Howe) en Colombie-Britannique. (Annexe 2) en vertu de l’article 44 de la Loi sur les espèces en péril. Environnement Canada a inclus une addition au présent programme de rétablissement afin qu’il réponde aux exigences de la LEP et afin d’exclure la section sur les considérations socioéconomiques, qui n’est pas exigée par la Loi.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2010 - 2011 (2011)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la dernière année, le COSEPAC a organisé deux réunions d’évaluation des espèces sauvages pour évaluer le statut ou revoir la classification d'un total de 92 espèces sauvages.