Profil d'espèce

Rainette grillon de Blanchard

Nom scientifique : Acris blanchardi
Autres noms/noms précédents : Rainette grillon ,Acris crepitans ,Acris crepitans blanchardi
Taxonomie : Amphibiens
Distribution : Ontario
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2011
Dernière désignation du COSEPAC : En voie de disparition
Statut de la LEP : Annexe 1, En voie de disparition


Recherche avancée

Liens rapides : | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Initiatives de rétablissement | Équipe de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Rainette grillon de Blanchard

Description

La rainette grillon est une petite grenouille semi-aquatique à apparence verruqueuse, et elle a un museau pointu. La rainette grillon est brune ou grise et elle a une marque en forme de V entre les yeux, des marques à peine visibles sur le dos et une large bande foncée sur les longues pattes arrières dont les pieds sont palmés. Au moment de la saison des amours, l’appel du mâle ressemble au cliquetis produit par des cailloux qui sont frappés rapidement les uns contre les autres. Les adultes mesurent de 16 à 38 mm de long.

Haut de la page

Répartition et population

Bien que l’espèce soit très répandue dans l’Est et le Centre des États-Unis; au Canada, on ne trouve la rainette grillon qu’à Pointe Pelée et sur l’île Pelée dans l’extrême Sud-Ouest de l'Ontario. Il semblerait que la population de la Pointe Pelée soit maintenant disparue de la région. Le nombre de rainettes grillons sur l’île Pelée est en déclin et il semblerait que l’espèce existe peut-être seulement dans la réserve naturelle provinciale de Fish Point, à la limite sud de l’île.

Haut de la page

Habitat

L’espèce se trouve en bordure de masses d'eau tels des lacs, des étangs, des rivières, des ruisseaux, et, parfois, des étangs temporaires et des mares d'eau créées par la pluie. Sur l’île Pelée, l’espèce a été observée dans des marais riverains, des trous d’eau, des lagunes, des chenaux d’écoulement utilisés à des fins agricoles, des fossés et des champs inondés. Elle se trouve habituellement sur des rives boueuses ou dans la végétation aquatique en eau peu profonde.

Haut de la page

Biologie

Au Canada, la rainette grillon se reproduit en juin et en juillet. Les grenouilles fixent leurs oeufs à la végétation submergée. Les têtards se métamorphosent en 5 à 10 semaines. Les juvéniles arrivent à maturité sexuelle peu de temps après la métamorphose. La rainette grillon hiberne sous des roches ou des billots, ou dans des dépressions, des trous ou des crevasses près de la rive, mais non dans l'eau.

Haut de la page

Menaces

L’érosion des marais côtiers pendant de violentes tempêtes, et la prédation par les oiseaux, les reptiles, les ouaouarons et les poissons sont quelques facteurs naturels qui jouent un rôle quant au déclin de l’espèce. Cependant, la perte de terres humides due au développement est un facteur important qui touchent les populations de rainettes grillons. Le dommage causé à l’habitat comprend le drainage des marais et le dragage des chenaux d’écoulement qui sont utilisés par les grenouilles comme habitat de reproduction. La détérioration de l’habitat est aussi un facteur important. L’espèce ne tolère pas la pollution, et l'écoulement de pesticides et de fertilisants semble être une des principales raisons du déclin et de la disparition de l’espèce.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Rainette grillon de Blanchard est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

La rainette grillon est protégée par la Loi sur les espèces en voie de disparition et la Loi sur la protection du poisson et de la faune de l’Ontario. Ces lois interdisent de nuire aux individus de cette espèce, de les tuer, de les harceler ou de les collecter, et de perturber leur habitat. Cette espèce est présente aux réserves naturelles provinciales Lighthouse Point et Fish Point.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement de la rainette grillon de Blanchard (Acris blanchardi) au Canada
État d'avancement : Versions finales affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Équipe de rétablissement

Équipe de rétablissement de la rainette grillon

Haut de la page

Progrès et activités de rétablissement

Résumé des progrès réalisés jusqu’à présent Le jardin zoologique de Toronto garde en captivité une population de rainettes grillons et examine les profils d’ADN dans leur aire de répartition actuelle et leur aire historique. Résumé des activités de recherche et de surveillance On a cherché la rainette grillon à plusieurs reprises sur l’île Pelée depuis 1979. Malgré ces activités, elle n’a jamais été signalée que dans la réserve naturelle provinciale de la Pointe Fish et a été observée à cet endroit pour la dernière fois en 1987. Des études visant à établir la composition génétique des populations historiques et actuelles de rainettes grillons sont en cours; elles permettront de déterminer les sources des animaux qui pourraient servir à la réintroduction de cette espèce dans son ancienne aire de répartition au Canada. Résumé des activités de rétablissement Le jardin zoologique de Toronto a reçu plusieurs rainettes grillons en provenance de l’Ohio en 1999 et, depuis ce temps, il a élaboré et poursuivi un programme efficace de reproduction en captivité. Des discussions sur les projets de conservation prioritaires, notamment la réintroduction éventuelle sur l’île Pelée, en Ontario, sont en cours. Le projet à objectifs multiples de remise en état des terres humides et des prairies qui est en cours à l’île Pelée comporte de nombreuses activités destinées à sensibiliser et à faire participer la collectivité davantage. Un projet de remise en état des terres humides et de la savane est également mis sur pied sur l’île pour plusieurs des espèces en voie de disparition de cet habitat. Il vise à restaurer l’habitat naturel de la rainette grillon en créant un habitat de plus grande qualité qui se prolonge dans les terres agricoles marginales avoisinantes. Il est prévu que les terres humides restaurées serviront de lieu de réintroduction pour la rainette grillon. Adresses URLToronto Zoo: Blanchard’s (Northern) Cricket Frog :http://www.torontozoo.com/Conservation/reptiles.asp (en anglais seulement)Environnement Canada : Fiche d’information sur les Grands Lacs : La rainette grillon de Blanchard :http://www.on.ec.gc.ca/wildlife/factsheets/fs_amphibians-f.htmlEnvironnement Canada : Programme d’intendance de l’habitat :http://www.cws-scf.ec.gc.ca/hsp-pih/default.asp?lang=Fr&n=59BF488F-1

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

6 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Rainette grillon de Blanchard (2011)

    Cette petite grenouille est répandue, mais connaît un déclin rapide, aux Etats-Unis. Au Canada, elle se trouve seulement dans l’extrême sud-ouest de l’Ontario. Il n’y a aucune observation confirmée au Canada depuis le début des années 1970, malgré de nombreuses recherches. Toutefois, il y a eu des observations non confirmées de cette espèce aussi récemment qu’au milieu des années 1990. Par conséquent, il se pourrait que l’espèce existe toujours au Canada. Les menaces pesant sur cette grenouille incluent la destruction et l’altération de son habitat, les effets de pesticides, d’herbicides et d’autres contaminants.

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement de la rainette grillon de Blanchard (Acris blanchardi) au Canada (2011)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (L.C. 2002, ch. 29) (LEP), les ministères fédéraux compétents sont responsables de l'élaboration des programmes de rétablissement pour les espèces inscrites comme étant disparues du pays, en voie de disparition ou menacées. Le ministre de l’Environnement et le ministre responsable de l’Agence Parcs Canada sont les ministres compétents pour le rétablissement de la rainette grillon de Blanchard. Environnement Canada a mené l’élaboration du présent programme, travaillant en collaboration avec l’Agence Parcs Canada en vertu de la LEP. Il a également été préparé en collaboration avec le Ministère des richesses naturelles de l’Ontario.

Décrets

  • Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (2012)

    L’objet du Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril est d’ajouter 18 espèces à l’annexe 1, la Liste des espèces en péril (la Liste), et de changer la classification de 7 espèces inscrites, aux termes du paragraphe 27(1) de la LEP. Cette modification est proposée à la suite de la recommandation du ministre de l’Environnement à la lumière d’évaluations scientifiques qu’a faites le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), et à la suite de consultations tenues auprès des gouvernements, des peuples autochtones, des intervenants et du public canadien.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2010 - 2011 (2011)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la dernière année, le COSEPAC a organisé deux réunions d’évaluation des espèces sauvages pour évaluer le statut ou revoir la classification d'un total de 92 espèces sauvages.