Profil d'espèce

Châtaignier d'Amérique

Nom scientifique : Castanea dentata
Taxonomie : Plantes vasculaires
Distribution : Ontario
Dernière évaluation du COSEPAC : novembre 2004
Dernière désignation du COSEPAC : En voie de disparition
Statut de la LEP : Annexe 1, En voie de disparition


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Initiatives de rétablissement | Équipe de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Châtaignier d'Amérique

Châtaignier d'Amérique Photo 1

Haut de la page

Description

Le châtaignier d'Amérique est un grand arbre qui mesure environ 30 m de hauteur; l'écorce brun foncé se fissure avec l'âge. Les feuilles mesurent de 15 à 30 cm de longueur et de 5 à 10 cm de largeur. Chaque feuille possède une longue pointe et des bords grossièrement dentelés; à maturité, les feuilles deviennent vertes et lisses sur les deux côtés. Les fleurs croissent sur un chaton; les noix, d'un brun terne, sont aplaties et recouvertes d'une coquille pointue mesurant de 5 à 8 cm de diamètre.

Haut de la page

Répartition et population

Au Canada, on retrouve le châtaignier d'Amérique uniquement dans le sud de l'Ontario. Il y a en tout environ 140 sites où l'on retrouve l'espèce. On a retrouvé des individus ayant un diamètre d'au moins 10 cm à 49 sites. Le nombre d'arbres par site varie de un à plusieurs centaines. Les populations de plus grande taille sont malheureusement composée d'arbres atteints par la rouille et comportent surtout des pousses émergeant de souches.

Haut de la page

Habitat

Au Canada, le châtaignier d'Amérique croît dans des forêts de feuillus; il préfère les forêts sèches aux sols de sable acides. L'espèce se retrouve presqu'uniquement aux États-Unis; il est présent en Ontario à cause des Grands Lacs qui rendent le climat plus tempéré.

Haut de la page

Biologie

Le châtaignier d'Amérique est une espèce monoïque, c'est-à-dire qu'elle possède des fleurs staminées et pistillées. La pollinisation est accomplie par des insectes. Des petits rongeurs, comme les écureuils, répandent les graines en enterrant ou cachant les noix.

Haut de la page

Menaces

La cause principale de mortalité chez le châtaignier d'Amérique est un champignon parasite qui se développe sous la forme de chancres. Ces chancres enserrent le tronc et empêchent la circulation vasculaire entre les racines et les branches, ce qui entraîne la mort de la couronne. La coupe de bois est un autre facteur limitant pour l'espèce.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Châtaignier d'Amérique est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

La plupart des châtaigniers d'Amérique se trouve sur des terrains appartenant à une variété d'agences publiques tels les comtés et les districts, ainsi que le ministère des ressources naturelles de l'Ontario. Plusieurs sites où l'on retrouve des châtaigniers d'Amérique sont protégés par des ententes sur la gestion des forêts, qui interdisent la coupe de ces arbres.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement du châtaignier d'Amérique (Castanea dentata) au Canada
État d'avancement : Versions proposées affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Équipe de rétablissement

Équipe de rétablissement du Châtaignier d'Amérique

  • John Ambrose - Président/Contact - Consultant privé
    Tél. : 519-821-8653  Envoyer un courriel
  • Greg Boland - Président/Contact - Université ou Collège
    Tél. : 519-824-4120  Envoyer un courriel

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

10 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la situation de la Châtaignier d’Amérique (Castanea dentata) au Canada – Mise à jour (2005)

    Le châtaignier d'Amérique fait partie de la famille des Fagacées. C'est la seule espèce de châtaignier indigène au Canada. Les bords de ses feuilles allongées et longuement atténuées aux deux extrémités sont ornés de grosses dents. Les fleurs forment des chatons constitués de nombreuses fleurs mâles minuscules; une grappe de plusieurs fleurs femelles se trouve à la base de certains chatons. Lorsqu'un insecte pollinisateur les féconde avec le pollen d'un autre châtaignier, les fleurs femelles forment des fruits à bogue épineuse renfermant une ou plusieurs châtaignes. Cette espèce était autrefois dominante dans de nombreuses régions des forêts de feuillus de l'est de l'Amérique du Nord, mais l'introduction de la brûlure du châtaignier il y a un siècle a beaucoup réduit ses populations.

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Énoncés de réaction

  • Énoncés de réaction - Châtaignier d'Amérique (2005)

    Autrefois une essence dominante dans les secteurs bien drainés des forêts de feuillus de l'Est, cette espèce a été décimée par la brûlure du châtaignier dans la première moitié du XXe siècle. L'espèce est toujours présente dans la majeure partie de son ancienne aire de répartition, quoique très dispersée et principalement sous forme de rejets émergeant des collets. La plupart des individus succombent à la brûlure avant d'atteindre une taille appréciable et moins de 150 d'entre eux atteignent une taille suffisante pour produire des semences. C'est une espèce à pollinisation croisée et sa production de semences est réduite en raison de l'éloignement entre les individus matures. Les menaces à l'espèce sont la persistance de la brûlure, le vieillissement et l'attrition des collets, la coupe à blanc dans certains sites et l'hybridation avec d'autres espèces.

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement du châtaignier d'Amérique (Castanea dentata) au Canada (2016)

    La ministre de l’Environnement est la ministre compétente pour le rétablissement du châtaignier d’Amérique et a préparé ce programme de rétablissement, conformément à l’article 37 de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Dans l’esprit de collaboration de l’Accord pour la protection des espèces en péril, le gouvernement de l’Ontario a donné au gouvernement du Canada la permission d’adopter le Programme de rétablissement du châtaignier d’Amérique (Castanea dentata) en Ontario en vertu de l’article 44 de la LEP. Environnement Canada a inclus une addition à ce programme de rétablissement afin qu’il réponde aux exigences de la LEP. Le document Châtaignier d’Amérique – Déclaration du gouvernement en réponse au programme de rétablissement a également été adopté pour préciser les priorités de mise en œuvre. Cette déclaration est la réponse stratégique du gouvernement de l’Ontario au programme de rétablissement et résume les mesures prioritaires que le gouvernement entend prendre.

Décrets

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2005 (2005)

    Le rapport annuel de 2005 présenté au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

Documents de consultation

  • Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril : Novembre 2005 (2005)

    Le gouvernement du Canada a promulgué la Loi sur les espèces en péril (LEP), le 5 juin 2003 dans le cadre de sa stratégie sur les espèces en péril. L'annexe 1 de cette loi, appelée ici « liste de la LEP », énumère les espèces qui sont protégées en vertu de la loi. Les Canadiens sont invités à exprimer leur opinion concernant l'inscription à la liste de la LEP de toutes les espèces incluses dans ce document ou de certaines d'entre elles.

Plans d'affichage des documents de rétablissement

  • Plan d’affichage des documents de rétablissement sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada (2016)

    Le plan d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion sur trois ans d’Environnement et Changement climatique Canada identifie les espèces pour lesquelles des documents de rétablissement seront publiés à chaque exercice à partir de 2014-2015. La publication de ce plan sur trois ans dans le registre public des espèces en péril a pour but d’assurer la transparence à l’égard des partenaires, des intervenants et du public à propos des intentions d’Environnement et Changement climatique Canada en matière d’élaboration et d’affichage des propositions de programmes de rétablissement et de plans de gestion. Cependant, le nombre de documents et les espèces qui sont publiés pour une année donnée peuvent varier légèrement selon les circonstances. Dernière mise à jour, le 17 mars 2017