Profil d'espèce

Isoète d'Engelmann

Nom scientifique : Isoetes engelmannii
Autres noms/noms précédents : Isoëtes engelmannii
Taxonomie : Plantes vasculaires
Distribution : Ontario
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2001
Dernière désignation du COSEPAC : En voie de disparition
Statut de la LEP : Annexe 1, En voie de disparition


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Initiatives de rétablissement | Équipe de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Isoète d'Engelmann

Isoète d'Engelmann Photo 1

Haut de la page

Description

L'isoète d'Engelmann est une plante aquatique. Il comporte une grappe de feuilles faibles et longues qui sortent de deux cormus. Les feuilles mesurent habituellement de 20 à 40 cm, mais peuvent mesurer jusqu'à 90 cm. La couleur des feuilles varie du vert vif au vert tirant sur le brun. Les feuilles flottent souvent sur l'eau ou s’étendent sur des vasières; les cormus ne sont habituellement pas visibles, mais ils sont enterrés dans le substrat.

Haut de la page

Répartition et population

Même si l’espèce est répandue dans l’Est des États-Unis, au Canada, l'isoète d'Engelmann ne se trouve qu’en deux endroits dans le Sud de l'Ontario. Il y a d’abord un groupement de huit sites parmi quatre populations dans le tronçon du cours inférieur de la rivière Severn dans le district de Muskoka et dans la municipalité adjacente de Simcoe; puis il y a un deuxième endroit qui ne comporte qu’une seule population le long de la rivière Gull près de West Guilford, dans la municipalité d’Haliburton. Il est difficile d’estimer la taille de ces populations en raison des conditions d’eaux profondes, de la végétation aquatique associée qui cache l’espèce, surtout les isoètes hybrides, ainsi que la faible qualité de l’eau. À ce que l’on sache, le nombre total de plantes au Canada compte probablement moins de 2 000 individus.

Haut de la page

Habitat

Au Canada, les deux sites d'isoètes d'Engelmann se trouvent dans des cours d'eau où le courant est contrôlé soit en fonction des inondations ou pour la production d'électricité. Le cormus est enraciné dans les substrats de sable et d’argile dans des eaux peu profondes le long des berges des rivières.

Haut de la page

Biologie

L'isoète d'Engelmann se reproduit par l'intermédiaire de spores qui arrivent à maturité à la fin de l'été. Pour qu’il y ait production de nouveaux individus, il faut que des mégaspores (femelles) d’une plante se mélangent avec les microspores (mâles) d’une autre plante. Les courants d’eau dispersent habituellement les spores non loin des plantes parentales.

Haut de la page

Menaces

La destruction de l’habitat causée par les changements dans les niveaux d'eau ou par un accroissement des activités récréatives est une menace pour les populations d'isoètes d'Engelmann. Des déversements de produits toxiques sont aussi une menace potentielle pour les populations du Canada. Des écoulements d’installations publiques et privées dans les deux endroits où se trouvent l’isoète d’Engelmann pourrait aussi avoir des effets néfastes sur cette plante. Les populations du Canada ont connu un déclin ces dernières années dans certains sites, et on s’attend à ce qu’elles connaissent un déclin général, apparemment en raison de la détérioration de la qualité de l’eau, de la concurrence avec la végétation aquatique associée, de l’abondance des moules zébrées et du prélèvement direct par des collectionneurs.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Isoète d'Engelmann est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement de l’isoète d’Engelmann (Isoetes engelmannii) au Canada
État d'avancement : Versions finales affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Équipe de rétablissement

Équipe de rétablissement de l'Isoète d'Englemann

  • Kirsten Querbach - Président/Contact - Environnement Canada
    Tél. : 819-938-4038  Envoyer un courriel

Haut de la page

Progrès et activités de rétablissement

Résumé des progrès réalisés jusqu’à présent Une équipe de rétablissement a été formée pour l’isoète d’Engelmann. Des relevés de grande envergure effectués en 2004 dans la rivière Severn ont permis de découvrir plusieurs nouvelles sous populations d’isoètes d’Engelmann. Les chercheurs étudient en ce moment les exigences de cette plante en matière d’habitat. L’isoète d’Engelmann pousse le long des rivières Severn et Gull, deux sites très différents sur le plan écologique, ce qui indique une certaine flexibilité pour ce qui est de l’utilisation de l’habitat. Les chercheurs se servent de techniques génétiques pour étudier les relations entre les populations canadiennes et américaines de cette plante. On sait que l’isoète d’Engelmann se croise avec d’autres espèces de plantes, et ces travaux génétiques aideront aussi les chercheurs à étudier le taux d’hybridation et ses effets.

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

2 enregistrement(s) trouvé(s).

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement de l’isoète d’Engelmann (Isoetes engelmannii) au Canada (2007)

    Ce programme de rétablissement national guide le rétablissement de l’isoète d’Engelmann (Isoetes engelmannii) au Canada. L’isoète d’Engelmann a été désigné en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril, car il n’y a que deux populations connues au Canada qui se limitent à deux rivières en Ontario. De plus, les populations canadiennes sont éloignées des lieux massivement occupés par l’espèce au Nord-Est des États-Unis.

Déclaration sur l'habitat essentiel