Profil d'espèce

Truite arc-en-ciel Populations de la rivière Athabasca

Nom scientifique : Oncorhynchus mykiss
Taxonomie : Poissons
Distribution : Alberta
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2014
Dernière désignation du COSEPAC : En voie de disparition
Statut de la LEP : Aucune annexe, Aucun statut

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Liens rapides : | Protection | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Truite arc-en-ciel

Protection

Protection fédérale

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

4 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss) populations de la rivière Athabasca au Canada (2015)

    La truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss) est un salmonidé reconnaissable à son corps argenté couvert de taches noires et à sa bande horizontale rose. Au Canada, la truite arc-en-ciel est une espèce indigène principalement des bassins hydrographiques de l’ouest du continent. Seuls trois bassins hydrographiques à l’est de la ligne continentale de partage des eaux servent d’habitat à des populations indigènes de truites arc-en-ciel : ceux de la rivière de la Paix, de la rivière Liard et de la rivière Athabasca. Le présent rapport porte sur les populations de la rivière Athabasca (ci-après appelés « truite arc-en-ciel de l’Athabasca »). La truite arc-en-ciel de l’Athabasca n’est pas considérée comme une sous-espèce distincte, mais elle répond aux critères d’une unité désignable unique.

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réponse – Truite arc-en-ciel, populations de la rivière Athabasca (2015)

    Ce poisson est un résident obligatoire des eaux vives claires et froides du bassin hydrographique du cours supérieur de la rivière Athabasca, en Alberta. Un échantillonnage quantitatif au cours des vingt dernières années démontre que la majorité des sites connaissent une baisse d’abondance estimée à plus de 90 % sur 3 générations (15 ans). Les menaces sont évaluées comme étant graves à cause de la dégradation de l’habitat associée à l’extraction de ressources et aux pratiques agricoles. De plus, les changements climatiques en cours et les modifications des régimes thermiques et hydrologiques qui leur sont associés, la fragmentation de l’habitat, l’introgression par la truite arc?en?ciel non indigène, et les pêches menacent l’espèce. L’impact potentiel de l’omble de fontaine envahissant est une préoccupation.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2013-2014 (2014)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la dernière année (octobre 2013 à septembre 2014), le COSEPAC a tenu deux réunions d’évaluation des espèces sauvages, la première du 24 au 29 novembre 2013, et la deuxième, du 27 avril au 2 mai 2014. Durant la période de déclaration en cours, le COSEPAC a évalué la situation ou revu la classification de 56 espèces sauvages. Disparues : 0 Disparues du pays : 0 En voie de disparition : 23 Menacées : 12 Préoccupantes : 20 Données insuffisantes : 0 Non en péril : 1 Total : 56 Sur les 56 espèces sauvages examinées, le COSEPAC a révisé la classification de 40 espèces dont la situation avait déjà été évaluée. La révision de la classification de 25 de ces espèces a confirmé que leur statut n’avait pas changé par rapport à celui qui leur avait été attribué lors de l’évaluation précédente.

Documents de consultation