Profil d'espèce

Esturgeon noir Populations des Maritimes

Nom scientifique : Acipenser oxyrinchus
Taxonomie : Poissons
Distribution : Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse , Océan Atlantique
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2011
Dernière désignation du COSEPAC : Menacée
Statut de la LEP : Aucune annexe, Aucun statut

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Liens rapides : | Protection | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Esturgeon noir

Protection

Protection fédérale

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

4 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'esturgeon noir (Acipenser oxyrinchus) au Canada (2011)

    L’esturgeon noir appartient à l’un des plus anciens groupes de poissons vivants. Tous les esturgeons se caractérisent par un squelette interne constitué de cartilage, une bouche infère bordée de barbillons charnus et une série de plaques osseuses, ou « scutelles », disposées en rangées le long du corps. L’esturgeon noir se reconnaît à la disposition particulière de ses scutelles, à son corps allongé et à son museau légèrement retroussé. Il s’agit d’une espèce anadrome vivant et se développant en mer, mais frayant en eau douce, où l’on trouve aussi l’habitat de croissance pour les juvéniles. La longueur totale moyenne de la femelle mature est de 2 à 3 mètres (m) et son poids, de 100 à 200 kg; le mâle mature est plus petit et mesure entre 1,4 et 2,1 m de longueur totale et pèse entre 50 et 100 kg. Les données génétiques portent à croire qu’il existe une structure au niveau régional et une au niveau de la population ainsi que deux unités désignables (UD), l’unité du fleuve Saint?Laurent et celle des Maritimes.

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Esturgeon noir, Populations des Maritimes (2011)

    Ce poisson de grande taille, à croissance lente et à maturité tardive ne fraie que dans la partie inférieure de la rivière Saint-Jean. L’espèce a une population reproductrice relativement petite et est exposée à des pêches récréatives et commerciales réglementées. Toutefois, le suivi limité des effets de ces pêches sur l’espèce rend sa viabilité très incertaine.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2010 - 2011 (2011)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la dernière année, le COSEPAC a organisé deux réunions d’évaluation des espèces sauvages pour évaluer le statut ou revoir la classification d'un total de 92 espèces sauvages.

Documents de consultation

  • Esturgeon noir Consultations sur l’inscription en vertu de la Loi sur les espèces en péril (population des Maritimes) (2014)

    Avertissement : Les fonctions « enregistrer le formulaire » et « soumettre » du questionnaire PDF opèrent seulement avec Internet Explorer. Si vous utilisez un autre fureteur, voici la marche à suivre : 1- enregistrer le questionnaire PDF non complété sur votre ordinateur; 2- fermer votre fureteur; 3- ouvrir le PDF avec Adobe Reader et le compléter; 4- cliquer sur le bouton Soumettre ou joindre le questionnaire PDF rempli à un courriel. Vous pouvez aussi soumettre vos commentaires avec le « Formulaire pour commentaire » ci-dessous, nous envoyer vos réponses directement dans un courriel, ou imprimer votre formulaire rempli et le poster (voir coordonnées ci-dessous). La Loi sur les espèces en péril vise à prévenir la disparition des espèces, à prévoir leur rétablissement et à favoriser la gestion des espèces préoccupantes. Les Canadiens et les Canadiennes ont un rôle à jouer dans la conservation des espèces sauvages. Avant de décider si la population d’esturgeon noir des Maritimes sera ajoutée à la Liste des espèces en péril, nous souhaitons obtenir votre opinion, vos commentaires et vos suggestions au sujet des répercussions écologiques, culturelles et économiques possibles de l’inscription de cette populations en vertu de la Loi sur les espèces en péril.